Percer les merveilles que compte la Bolivie en quelques astuces

La Bolivie reste l’une des destinations les plus colorées du monde. Les paysages variés montrent des palettes de teintes incroyables. Les panoramas changent tout le temps. L’altitude rend chaque étape du séjour un peu aventureux. En bref, la Bolivie est le pays à visiter pour bénéficier d’une montée d’adrénaline. Les sites magnifiques incontournables rajoutent du piment à ce voyage.

Conseils pour y accéder et choses à voir dans le Salar d’Uyuni

Le désert de sel fait partie des lieux uniques de la Bolivie. Cette étendue constitue une curiosité tant à cause de sa nature même, qu’à cause de l’environnement qui s’y développe. Atteindre cet endroit relève déjà d’un exploit en soi. Les plus pressés se rendent dans le Salar en avion. Les compagnies aériennes proposent des vols à horaires réguliers pour des tarifs qui ne varient pas beaucoup. Bien sûr, en haute saison, une augmentation des prix se remarque. La manière la plus originale de joindre ce lieu reste quand même le bus. Dans les plus modestes classes, le siège s’incline jusqu’à 140°. Dans celui qui est plus touristique, il se baisse jusqu’à 160°. Cette information s’avère importante, car le voyage dure 12h. La route non bitumée effraie certains touristes. Il n’y a pas de raison. Les chauffeurs ont l’habitude de ce chemin et manœuvrent leur véhicule avec application.

Ce désert très particulier se visite grâce à des agences. C’est le meilleur moyen de ne rater aucun des sites touristiques d’importance. Le circuit fait l’objet d’une concurrence assez féroce. Ainsi, les touristes ont tout intérêt à poser les bonnes questions avant de s’engager. Souvent, en effet, les prix présentent un large écart tandis que les services se ressemblent. Les visiteurs doivent demander combien de personnes la voiture accueillera. La norme limite les passagers à 6. Toutefois, certaines agences compensent leur bas prix par un surnombre dommageable pour le confort des touristes. Il faut aussi se renseigner sur les rafraîchissements offert pour la traversée. Le désert donne forcément soif. Enfin, il est évident qu’il faut demander la nature du tour. Le mieux, si l’agence accepte est de prendre des chemins différents de ceux habituels en décalant les horaires par exemple.

Quelques particularités culturelles qui méritent qu’on s’y attarde en Bolivie

Son éloignement rend la culture de ce pays délicieusement mystérieux. Les voyages sont également faits pour se délecter du folklore du pays visité. La population bolivienne possède une unicité qu’il est très intéressant de découvrir. Les touristes ont intérêt à se faire accompagner de guide pour leurs escapades. Les locaux racontent volontiers les croyances qui entourent certains sites. Ainsi, les étrangers s’enrichissent durant leur détour grâce aux secrets culturels. Les alentours du lac Titicaca, par exemple, pullulent d’histoires fantastiques. Aller à la rencontre des autochtones se révèle également une expérience à tenter. Les Uru-Chipayas, du moins ce qu’il en reste, partagent leur histoire avec plaisir.

Dans le quotidien, les Boliviens possèdent des particularités attachantes. Le catch, par exemple, y possède une place à part. Tous s’y adonnent, et les rings prennent place dans toutes les grandes villes. Les femmes ne prennent parfois pas la peine de se mettre en tenue.

Flâner dans les marchés locaux représente un moment authentique très plaisant également. Ceux de Cliza et Tunapa et leurs couleurs promettent un dépaysement total. Les stands vendant les fœtus de lama séché méritent qu’on s’y attarde. Les étrangers qui parlent un peu la langue doivent prendre le temps de questionner les marchands. Ils risquent de découvrir des secrets pour devenir riche. D’autres anecdotes attendent les plus dégourdis. Le fait de manger dans les établissements authentiques ouvre également de jolies opportunités d’échanges. Il faut toutefois faire attention aux plats commandés. Certains estomacs occidentaux ont besoin de temps pour s’adapter aux ingrédients boliviens.

Les ascensions à essayer en Bolivie et comment les réussir

Il faut que les voyageurs qui envisagent de s’y rendre gardent la hauteur du pays en tête. Les villes culminent à quelques mille kilomètres de hauteur. La Paz, à titre d’exemple, se trouve à 4000 m. Le séjour en entier équivaut donc à une escalade. Les étrangers doivent impérativement prendre le temps de s’acclimater avant d’entamer des visites. Une journée s’avère nécessaire pour que le corps s’adapte. Les seniors prennent la précaution d’effectuer une visite chez le docteur avant de partir. Ce faisant, ils précisent leur destination. Ainsi, le médecin prescrit des traitements si nécessaire.

Une fois acclimatés, les touristes peuvent se lancer encore plus haut en tentant de monter l’une des montagnes qui peuplent la Bolivie. Les plus célèbres sont les volcans qui se trouvent dans le parc de Sajama. Il s’agit de Parinacota, Pomerape et le troisième est à l’origine de l’appellation du parc. Les guides qui se trouvent en Bolivie se révèlent sérieux et enthousiastes. Certaines ascensions se réalisent sans équipements spécifiques selon la saison de l’année. Dans tous les cas, elles demeurent faciles d’un point de vue technique. Toutefois, l’altitude à monter reste considérable. Il ne faut pas présumer de ses forces. Les groupes de voyageurs pourront prendre 2 guides. Ainsi, l’un peut accompagner ceux qui se sentent mal pour redescendre sans bloquer ceux qui souhaitent continuer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *