Des vitamines absolument essentielles pour les femmes

Les vitamines et les minéraux sont essentiels pour un esprit et un corps sains. Des recherches montrent que plusieurs femmes souffrent d’au moins un type de carence en nutriments, voire plus. Les femmes ont toutes besoin de 13 vitamines, ce qui en fait un élément essentiel de leur alimentation. Il s’agit notamment des vitamines C, A, D, E, K et B (thiamine et vitamine B12), ainsi que de plusieurs oligo-éléments et acides gras essentiels.

On estime qu’environ 30 % des femmes présentent une carence en un ou plusieurs de ces vitamines et minéraux. Et pour la majorité des femmes, ce risque ne fait qu’augmenter avec l’âge. Une autre constatation effrayante ? Les évaluations montrent qu’environ 75 % des femmes sont susceptibles de développer des carences nutritionnelles en l’absence de multivitamines supplémentaires.

Dans cette perspective, évaluons quelles sont les meilleures et les plus essentielles vitamines pour les femmes afin de prévenir les carences nutritionnelles et les complications qui en découlent ? Voici les réponses à ces questions :

Les vitamines essentielles pour les femmes

Les carences en vitamines et la malnutrition chez les femmes créent un cercle vicieux de maladies. Elles affaiblissent la capacité des femmes à survivre à l’accouchement, les rendent plus vulnérables aux infections et rendent difficile leur rétablissement après une maladie. Il est également prouvé que les femmes ménopausées sont plus vulnérables à des maladies comme l’ostéoporose lorsqu’elles souffrent de carences en nutriments, notamment en vitamine K, en vitamine D et en calcium. Elles courent également un plus grand risque de perdre la vue lorsqu’elles manquent d’antioxydants comme la vitamine A et la vitamine C.

Les femmes de 20, 40 ou 70 ans doivent veiller à inclure ces vitamines dans leur alimentation :

1. Vitamines antioxydantes (A, C et E)

Ces antioxydants liposolubles combattent les dommages causés par les radicaux libres, qui sont la cause sous-jacente du vieillissement, et les maladies du cœur, des yeux, de la peau et du cerveau. La vitamine C améliore l’immunité contre les infections, les rhumes et d’autres maladies. En outre, elle protège également la peau et la vue des dommages causés par la pollution environnementale et les rayons UV. Veillez à consommer beaucoup d’aliments riches en vitamine C. Les vitamines A et E agissent presque de la même manière pour protéger les cellules saines et stopper les mutations cellulaires.

Une recherche du National Eye Institute montre qu’un régime alimentaire pauvre en vitamines A, C et E est un facteur de risque majeur de dégénérescence maculaire liée à l’âge et de cataracte chez les femmes âgées. Ces deux vitamines contribuent également à protéger la peau contre les signes de vieillissement et le cancer de la peau.

2. La vitamine D

La vitamine D peut être obtenue à partir de certains aliments, comme les œufs, les produits laitiers et certains champignons. Cependant, la majeure partie de la vitamine D provient de l’exposition au soleil. Les deux sexes sont très sensibles aux carences en vitamine D, car la plupart des gens passent la majeure partie de leur temps à l’intérieur.

La vitamine D est importante pour la santé des os et du squelette, les fonctions cérébrales, la prévention des troubles de l’humeur et l’équilibre hormonal. Comme elle agit de manière très similaire à une hormone une fois à l’intérieur du corps. Le mieux est de s’assurer de passer 15 à 20 minutes au soleil au moins 5 jours par semaine. Cela permet à la vitamine D d’être synthétisée lorsqu’elle entre en contact avec votre peau.

3. La vitamine K

La vitamine K est importante pour la formation et le maintien d’os solides, la coagulation du sang et la prévention des maladies cardiaques. De nombreuses femmes n’ont pas accès à ce précieux nutriment, ce qui est dommage, car des études montrent que les personnes qui augmentent leur consommation de vitamine K par leur alimentation ont un risque plus faible de mortalité cardiovasculaire.

Vous êtes plus susceptible de souffrir d’une carence en vitamine K si vous avez eu des problèmes intestinaux tels que le SCI ou une maladie inflammatoire de l’intestin, si vous prenez des antibiotiques pendant une longue période ou si vous prenez des médicaments qui réduisent le cholestérol. La vitamine K est de deux types principaux, que nous acquérons tous deux par notre alimentation. La vitamine K1 est présente dans les légumes, tandis que la vitamine K2 se trouve dans les produits laitiers. La meilleure façon d’éviter une carence en vitamine K est de consommer beaucoup de légumes différents, notamment des brocolis, du chou, du poisson et des œufs.

4. Vitamines B, y compris l’acide folique

La vitamine B, en particulier le folate et la vitamine B12, contribue à améliorer le métabolisme féminin, à prévenir l’épuisement et à stimuler les fonctions cognitives. Elles contribuent à de nombreux processus cellulaires, à la progression et à la dépense énergétique, car elles travaillent avec d’autres vitamines pour fabriquer des globules rouges. De plus, ils contribuent également à transformer les calories que vous consommez en “carburant” utilisable. L’acide folique est essentiel à une grossesse saine, au développement du fœtus et à la prévention des malformations congénitales. Il contribue à façonner le cerveau et la moelle épinière du bébé. C’est pourquoi une carence en folate est extrêmement dangereuse pour les femmes enceintes.

Découvrez les conseils de Bodyline pour garder votre silhouette et votre ligne durant toute l’année.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *